A qui s’adresse la monte sans mors ?
Cet article est la partie 4 de 10 du dossier Les outils du sans mors

L’équitation sans mors est elle adaptée pour tous ?

Après vous avoir présenté les fondements de l’équitation sans-mors, nous souhaitons également évoquer la question du “pour qui”.

L’équitation sans mors est une pratique accessible à tous les cavaliers. Pour les enfants maladroits, c’est l’occasion de jouer et d’apprendre les bases de l’équitation sans craindre une mauvaise action de main. Pour les cavaliers débutants, c’est un moyen efficace de développer une bonne main ou de se familiariser avec la notion de contact, tout en préservant la bouche de sa monture. Travailler avec un outil plus doux est une bonne alternative pour l’éducation des enfants. Au fur et à mesure de l’apprentissage, le débutant peut découvrir la notion de contact et d’indépendance des aides, et cela peu importe s’il est un enfant ou un adulte. Cela permet également d’encadrer les cours avec plus de sécurité, en permettant aux enseignants de bénéficier d’une cavalerie de qualité et sûre, sensible au poids du corps et à la voix plus qu’à la main. Lors de la recherche de la légèreté et de l’harmonie par le cavalier, ces dernières se font légères et de moins en moins visible: cela passe également par une plus grande légèreté des outils afin de vérifier que le travail est acquis grâce à l’évolution du couple et non pas par l’outil. Pour les entraîneurs, monter sans mors peut être une façon simple et rapide de vérifier si les manœuvres apprises en mors sont bien acquises et maîtrisées. De part et d’autre, chaque cavalier, qu’il soit jeune ou moins jeune, qu’il soit adepte de randonnée ou de compétitions, pourra trouver des avantages à intégrer l’équitation sans mors à sa routine.

Obstacle sans morsMais sans parler uniquement des cavaliers, tous les chevaux, qui sont certainement les premiers à ressentir cet outil de communication, peuvent être montés sans mors si l’on sait faire preuve de patience et de persévérance. Pour les poulains, un débourrage sans mors sera sans aucun doute une source de stress en moins. Le travail sans-mors lui permet également de s’exprimer davantage, et laissera un peu plus de marge de manœuvre à un cheval timide, ce sera peut-être l’occasion d’oser s’exprimer sans craindre une réprimande, parfois involontaire. Le travail sans mors conviendra également aux chevaux avec du caractère car ils peuvent se sentir libre de s’exprimer, plutôt que tomber dans la frustration et la coercition. Pour le vaillant cheval de randonnée, l’absence de mors rendra les « pauses-broutage » plus agréables. Enfin, de nombreux propriétaires de chevaux ayant des problèmes de comportement en selle ont vu le calme et la docilité de leur partenaire s’accroître dès la suppression du mors.

Et les chevaux plus fougueux et à sang chaud, peuvent-ils eux aussi bénéficier d’une équitation sans mors ? Tout à fait ! Le mors est souvent associé à la sécurité du cavalier, notamment en randonnée: un cheval doux passé sans-mors semble plus évident à manier qu’un cheval “chaud”. Attention cependant: si ce type de chevaux s’habitue plus “vite” à ce changement d’outil et le résultat peut être plus flagrant, le travail doit pour autant être fait avec prudence afin de garder une réelle sécurité. Pour autant, la clé de la réussite en équitation, que ce soit avec ou sans mors, réside en majeure partie dans l’éducation du cheval. S’il est plus simple de débourrer directement un poulain sans mors, il ne demeure pas moins que n’importe quel cheval pourra s’habituer, tôt ou tard, à une pratique sans mors. Et ce, qu’il soit d’un tempérament calme ou plutôt nerveux. Lorsque l’éducation d’un cheval a été correctement effectuée, et que celui-ci coopère avec son cavalier par respect et non par crainte, un changement d’outil ne devrait en aucun cas causer problèmes. La diversité des outils sans-mors permet également d’adapter le “canal de communication” que nous utilisons avec notre partenaire, tout en gardant toute l’importance de la voix et des autres aides à notre disposition.

Si vous souhaitez vous initier à l’équitation sans mors, n’hésitez pas à faire appel à un professionnel qualifié. L’équipe d’Alter Equus recommande la plus grande prudence dans le travail avec les chevaux, et tient à rappeler que les conseils prodigués sur l’ensemble du site, bien qu’ils aient été approuvés par de nombreux professionnels du milieu équestre, ne sont en mesure de remplacer une supervision et un suivi personnalisé.

Parcours du dossier<< Transition vers le sans morsLe Bosal >>

});