Bitless briddle du Dr Cook
Cet article est la partie 8 de 10 du dossier Les outils du sans mors

Origine et description physique

Le bitless a été crée par le Dr Cook, après son étude sur les effets du mors sur le système respiratoire. L’idée était de faire réellement un filet “bitless”, sans mors en français. Le bitless est caractérisé par l’absence de sous-gorge et la présence de 2 sangles croisées qui se rejoignent sous la gorge: chaque sangle va passer par un anneau au niveau de la muserolle et être reliée à une rêne.  

Comment l’utiliser et pour qui ça convient ?

bitless2Les deux sangles fonctionnent de manière indépendante: il est donc possible d’avoir des actions de rêne directe et de rêne contraire. Lorsque le cavalier tend ses rênes: il exerce une pression entre le chanfrein et les ganaches de son cheval (car le bitless entoure la tête de ce dernier), ainsi que sur la nuque. Il est donc crucial d’avoir une main douce, ainsi que de travailler avec des pressions très discontinues.

Le bitless présente l’avantage de bien répartir les pressions sur différents points, notamment la nuque, le nez, etc. Il est donc essentiel d’avoir un matériel de bonne qualité afin d’être certain que la pression est répartie correctement ainsi que les sangles se détendent dès la fin de la pression. En effet, il existe encore un doute sur l’effet de la pression sur la nuque, notamment au niveau ostéopathique.

Lors du choix du bitless, il est important de vérifier que les sangles se desserrent immédiatement lorsque l’on détend les rênes pour que l’action cesse : il est donc déconseillé de travailler avec un contact continu et fort, au risque de bloquer la machoire. Il faut également faire attention à l’effet “coulissant” du bitless, qui accentue l’action de la main. 

Comment bien l’ajuster ?

bitless3Un bitless n’est pas un filet sur mesure: il est donc important de trouver une taille “standard” correspondant à votre cheval et de l’ajuster par la suite. L’idéal est de pouvoir positionner la muserolle plus bas que la muserolle française “classique”: en effet, la tête est une zone où sont présents de nombreux nerfs, il est donc crucial d’éviter au maximum d’exercer des pressions sur ceux-ci.

La muserolle doit donc être 2 à 3 doigts en dessous de la joue

Réglementations concours (d’après la FFE et la FEI):

Cette ennasure est autorisée en :

CSO
– Endurance (hors entier à la 1ère étape)
– Horse-Ball
– TREC
– Pony-Games

Les réglementations pouvant différer d’une association et d’une fédération à l’autre, il est recommandé de s’informer d’avance au sujet de l’ennasure choisie. Si aucune mention n’est faite dans les règlements à ce sujet, le choix revient aux juges présents de l’autoriser ou non.

Parcours du dossier<< Le hackamore mécaniqueLe Side pull >>

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*

});