Le clicker training : fonctionnement et atouts
Cet article est la partie 4 de 4 du dossier L'apprentissage en question

Mis sur le devant de la scène grâce au livre “Motiver son cheval” de l’éthologue Hélène Roche, le clicker training a plus d’un tour dans son sac. En voici un bref aperçu.

Le clicker training est une méthode d’apprentissage tirant profit du renforcement positif. Si l’animal effectue l’action souhaitée, il est récompensé, généralement avec de la nourriture. Cette méthode d’éducation peut s’appliquer à la majorité des animaux, et est d’ailleurs fréquemment utilisée avec les chiens et les dauphins.

Pourquoi s’y intéresser avec nos amis équins? 

Constance, précision et motivation définissent plutôt bien les atouts du clicker training. Constance, car le son émis pour valider l’action du cheval est toujours le même, et est systématiquement suivi d’une récompense. Précision car le son du clicker est court et déclenché très rapidement. Ceci permet d’indiquer à la seconde près au cheval lorsqu’il est dans le bon. Motivation car votre cheval, pour peu qu’il soit attiré par la nourriture, se creusera la tête pour trouver la bonne réponse à votre demande. La carotte motive rapidement, même les plus paresseux.

Comment travailler en clicker training?

Avant de se lancer dans l’éducation à proprement parler, il est important de “charger” le cheval au son du clicker. Ce petit boitier émet toujours le même son, ce qui permet à l’animal de l’identifier facilement. Il est également possible de travailler sans clicker, en émettant par exemple un “cloc” avec la langue. L’essentiel est que ce sont ne soit jamais émis accidentellement. 

Différents modèles de clickers

Différents modèles de clickers

Pour charger le cheval, il faut l’aider à associer qu’un “click” veut dire récompense. Pour ce faire, vous émettez le signal, puis vous récompenser le cheval (avec une rondelle de carotte par exemple). Votre compagnon aura vite associé le son à la nourriture. Vous vous en rendrez compte rien qu’à son attitude. Un cheval chargé arrêtera toute action et pointera ses oreilles dans votre direction en entendant un “click”.

Si vous émettez un “click” par inadvertance, il est important de quand même récompenser le cheval, sous peine d’extinction de l’association click = bonbon.

Récompenser oui, mais toujours dans la politesse. Le cheval doit attendre la récompense et non l'arracher à son humain.

Récompenser oui, mais toujours dans la politesse. Le cheval doit attendre la récompense et non l’arracher à son humain.

En clicker training, le “click” est un indicateur pour que le cheval sache qu’il a proposé la bonne réponse. Imaginons que vous vouliez apprendre à votre cheval à ramasser un objet. Au départ, dès qu’il approchera son nez de cet objet, il sera cliqué. Après plusieurs réponses concluantes, vous augmenterez vos exigences, jusqu’à obtenir la prise de l’objet par le cheval. Il est important d’être progressif dans ses attentes lors de nouveaux exercices pour encourager le cheval et garder sa motivation présente.

Loin d’être uniquement une méthode d’apprentissage de tours de cirque, le clicker training est une méthode de dressage complète et sans réelles limites. Il peut à la fois aider aux soins délicats, encourager certaines attitudes lors du travail à pied ou monté (extension d’encolure par exemple), développer l’intelligence du cheval ou encore faire passer de mauvaises habitudes.

Une fois les règles du jeu mises en place, c’est la porte ouverte à votre créativité. Plus vous donnerez de liberté à votre cheval durant ces séances, plus il surprendra avec les réponses qu’il proposera. Loin de lobotomiser le cheval, comme le disent ses détracteurs, le clicker training encourage le cheval à s’exprimer, et surtout à réfléchir pour trouver la solution par lui-même.

 

Source :

Parcours du dossier<< L’apprentissage associatif

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});