Cliquer pour mieux soigner

A la mode ces derniers mois, le clicker training est bien plus qu’un moyen d’apprentissage de tours de cirque. En effet, bien utilisée, cette méthode peut rapidement changer votre rapport aux soins délicats. En voici les règles d’or.

Le clicker training est une méthode d’apprentissage fondée exclusivement sur le renforcement positif et utilisant un clicker. Ce dernier est un petit boitier en plastique composé d’une lame métallique qui émet le fameux « click » une fois pressée. L’avantage de ce son est qu’il est bref, précis et invariable, contrairement à la voix qui transmet des émotions. Le fonctionnement du clicker training est simple. Une demande est faite au cheval. Lorsqu’il propose la bonne réponse, on clique, puis on le récompense. En début d’apprentissage, le cheval aura associé le « click » à la friandise. On appelle ça « charger » l’animal pour qu’il associe bien les deux éléments et y voit une motivation. Un des principaux atouts du clicker training est sa précision. On apprend au cheval à quel moment précis il a réalisé l’action désirée. Une fois la méthode bien ancrée, le cheval fait preuve de beaucoup de volonté pour obtenir son « click » et donc sa récompense.

Comment tirer profit du clicker training pour soigner son cheval? Une fois les règles du jeu bien établies, cette méthode permet d’aborder les soins délicats avec beaucoup plus de calme et de volonté de la part du cheval. Imaginez par exemple que votre compagnon ait un problème à l’œil, zone sensible par excellence. Vous auriez pu jouer sur la patience ou la désensibilisation pour arriver à vos fins. Cependant, grâce au renforcement positif, le cheval en arrive rapidement à vouloir se faire soigner, car cela lui procure une récompense. Pour des soins aux yeux, plusieurs techniques s’offrent à vous. Vous pouvez utiliser votre main comme cible. Une fois le travail abouti, le cheval ira de lui-même poser son œil contre votre main. Une autre manière d’aborder ces soins est de récompenser l’immobilité. A vous d’adapter vos demandes en fonction de la sensibilité et du tempérament de votre cheval. L’avantage des soins opérés de cette manière est que l’animal coopère volontairement et qu’on peut le soigner en liberté au pré. Le contexte est beaucoup plus agréable pour lui comme pour nous. Notons également que si vous avez déjà fait ces exercices avant qu’il ne faille soigner, les manipulations se feront plus facilement le jour où vous en aurez réellement besoin.

Dans le cas des soins, il est assez évident que vous avez besoin de vos deux mains. La solution pour cliquer le cheval lorsqu’il adopte la bonne attitude est d’émettre un « clock » de la langue. Vous pouvez également avoir quelqu’un à côté de vous, muni d’un clicker, qui indiquera au cheval quand celui-ci agit correctement. Si vous utilisez le son de votre langue, veillez cependant à avoir appris préalablement au cheval qu’il est associé à la récompense.

Le clicker training compte ses admirateurs et ses détracteurs par rapport au travail du cheval. Mais quoi que vous en pensiez, pourquoi ne pas y songer pour faciliter les soins délicats de votre cheval… ?

1 commentaire

  1. Bernardi Hélène Auteur août 12, 2014 (8:23 )

    Super article, j’utilise le clicker au quotidien dans mon travail, c’est un outil exceptionnel, un petit conseil quand on a besoin des deux mains :
    utiliser le clicker modèle i-click, on peut cliquer avec son pied, c’est top génial, je m’en sers beaucoup en rééducation comportementale sur les chiens un peu stressouillent avec la manipulation.

    Répondre à Bernardi Hélène

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*


Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});