Alter Equus
Le sevrage

Le sevrage

L’idée est tentante: il est en effet plus facile de suivre l’évolution de notre cheval dès son plus jeune âge, que ce soit au niveau de sa santé ou de son éducation. Nous pourrons également veiller à ce que ses besoins soient correctement satisfaits. Cependant, une des premières questions qui se posent avant d’adopter un poulain est celle du sevrage. Loin d’être anodin, cet évènement s’avère crucial pour le développement psychique et physique de notre futur compagnon.

Sevrage, partie 1 : cheval sauvage vs cheval domestique

Sevrage, partie 1 : cheval sauvage vs cheval domestique

Dans la nature, le sevrage est effectué par la mère, selon l’évolution démographique du troupeau. Il n’est pas rare que les yearlings (poulains dans leur première année) continuent à téter jusqu’à la naissance du nouveau poulain : vers 8-9 mois, la mère rejettera de manière plus ou moins agressive le poulain de l’année précédente afin de réserver son lait à celui de l’année. Pour autant, si la jument n’est pas pleine, il est fréquent qu’elle laisse la possibilité au yearling de venir téter pendant une plus longue durée.

Sevrage, partie 4 : manipulations

Sevrage, partie 4 : manipulations

En effet, les poulains manipulés peu de temps après (12h à 12 jours après la séparation) sont, à terme (10 à 12 mois après le sevrage), plus facile à manipuler que les poulains manipulés plus tard, ou pas du tout. Ils sont également moins stressés si ils sont amenés à être seuls avec un Homme, avec ou sans présence d’un objet inconnu, ou en cas d’évènement surprenant.

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});