Le foie et les reins du cheval

Le foie

Le foie est l’organe dans lequel est fabriquée la bile (car le cheval ne possède pas comme nous de vésicule biliaire). Cette bile est sécrétée en continu dans le système digestif : il est donc important que celui-ci sont soit toujours plein car la bile peut avoir des impacts sur les tissus digestifs. Le foie fonctionne donc en continu et a plusieurs fonctions :Foi2

  • aide à l’évacuation des substances toxiques
  • formation du glucose, des acides aminés, protéines, lipides
  • stockages des graisses, vitamines et oligo-éléments

Un cheval ayant un dysfonctionnement du foie manquera d’appétit, sera fatigué, perdra du poids. L’indice le plus connu est la coloration en jaune des muqueuses. Le foie peut-être facilement déséquilibré (carence ou excès). Il est donc utile de faire aux changements de saison (printemps et automne) un drainage afin d’aider et de soutenir les fonctions hépatiques de l’organisme. Ces drainages cependant ne sont utiles que dans le cadre d’une alimentation équilibrée et sont un support pour « nettoyer » le corps.

 Les reins

foi1Les reins sont l’organe central de l’élimination des déchets. Ils régulent tout le métabolisme (ph du sang, urée..). Les déchets sont en effet dissous grâce à la flore digestive, puis filtrés par les reins avant d’être éliminés dans l’urine. L’apport d’un sel (idéalement du sel de l’Himalaya) permet de déclencher la soif chez le cheval, et donc de le faire boire et d’aider au bon fonctionnement rénal.

Les reins ont une grande capacité de régénération et fonctionnent en continu. Pour autant, les reins ne peuvent pas éliminer les métaux lourds qui restent stockés dans l’organisme et peuvent entraîner de gros problèmes internes.  Un drainage aux changements de saisons permet, en plus d’aider le système hépatique, de soutenir le travail des reins.

Au-dessus des reins, se trouvent les glandes surrénales qui produisent l’adrénaline et le cortisol (ainsi que les hormones sexuelles). Les reins et les glandes surrénales sont intimement liés : lors d’une utilisation intense des glandes (effort physique), le rein est négligé et donc mal irrigué.

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});