Introduction : vers un débourrage respectueux et adapté
Cet article est la partie 2 de 5 du dossier Le "débourrage"

Dossier rédigé par Alice Tollenaere, de l’ABSL Les Hippocampes

Mon envie de me pencher sur le débourrage et d’écrire à ce sujet remonte à un voyage que j’ai fait en Irlande et au cours duquel j’ai appris la traduction anglaise du terme « débourrer un cheval ».

  • « To break a horse »…
  • Littéralement : casser (ou briser) un cheval…

Inutile de dire que s’en est suivi un débat intense sur ma vision de l’éducation du cheval et une remise en question quant à l’utilisation du terme « débourrage ». Je vous propose aujourd’hui de vous la partager et vous donner quelques clés pour que les premières expériences de votre cheval à vos côtés soient les moins traumatisantes possibles pour lui (et pour vous d’ailleurs !).

Car on peut dire ce que l’on veut, mais il n’est en aucun cas naturel pour un cheval (animal de proie, ne l’oublions pas!) ni de se laisser approcher par un potentiel prédateur (l’Homme), ni de se faire manipuler par lui (pansage, soins,…), encore moins de lui « obéir » et sûrement pas de l’accepter sur son dos !

Définitions du terme « débourrer »

Introduction au débourrage

Et il est crucial de le respecter et non d’essayer de le lui faire abandonner à tout prix.

Avant toute tentative de débourrage, il est essentiel de garder tout cela à l’esprit. Si un cheval se montre réticent dans les nouveaux apprentissages que vous lui proposez, ce n’est en aucun cas de la mauvaise volonté, mais juste son instinct de survie qui le garde en vie ! Et il est crucial de le respecter et non essayer de le lui faire abandonner à tout prix.

Si l’on regarde la définition du terme « débourrer », nous trouvons plusieurs explications, toutes légèrement différentes.

  • Le petit Larousse illustré : « donner le premier dressage à »
  • Wikitionnaire : « Commencer à assouplir un cheval, à le rendre propre aux usages auxquels on le destine »
  • Larousse.fr : « Donner à un jeune cheval le premier dressage à la selle et aux aides »
  • Wikipedia : « Le débourrage consiste à amener le cheval à accepter une selle, un filet et un cavalier ou à accepter de tracter un véhicule, et à comprendre et exécuter des ordres de base. »

Dans tous les cas, l’idée de prendre en compte le cheval ne semble pas l’aspect dominant. De toutes ces définitions, il ressort que c’est au cheval de s’adapter à ce que l’on attend de lui.

Pour ma part, je préfère de loin la définition suivante, tirée du site internet Equi-libre.fr

 « Le cheval n’est pas un individu bourru, il n’a donc pas besoin d’être débourré. Dans le traditionnel débourrage, celui qui manque de civilité serait plutôt l’homme. Remplaçons le terme de débourrage par celui d’acceptation ou d’accord. Faire en sorte que le cheval accepte que nous montions sur son dos pour la première fois doit être l’achèvement d’un long processus de confiance mutuelle plutôt qu’un combat du type rodéo. [1]»

 C’est sur cette base que se construira la suite de ce dossier consacré à l’éducation du cheval.

Réflexions sur le débourrage

Dans un premier temps, et parce que c’est de là que découle tout le reste, nous nous attarderons sur le développement osseux du cheval et les implications à en tirer pour les utilisations que nous souhaiterons en faire (car oui, dès lors qu’il en possède un, l’Homme utilise le cheval, mais cela n’a pas spécialement à être compris dans un sens péjoratif! Nous y reviendrons).

Introduction au débourrage

nous donnerons des éléments de réponse à la question « quand commencer le débourrage, et comment ? »

Par la suite, nous donnerons des éléments de réponse à la question « quand commencer le débourrage, et comment ? ». Ce sujet est très large car il dépend entièrement du poulain, de son partenaire humain et du futur que celui-ci désire construire avec son compagnon. Ce chapitre comprendra l’explication de la cession à la pression (via renforcement négatif ou positif), les diverses manipulations quotidiennes à enseigner au poulain (pansage, douche, donner les pieds, accepter un licol…)

Nous approfondirons ensuite les étapes du travail à pied ainsi que la question de la désensibilisation. Qu’est-ce que la désensibilisation ? Pourquoi et à quoi désensibiliser un jeune cheval ? Comment s’y prendre ? Sont autant de questions auxquelles nous essayerons d’amener des réponses dans ce chapitre. Nous y expliquerons également l’utilité du travail au longues rênes en prévision du travail monté, ainsi que les apports mais également les potentiels dangers du travail en longe.

Dans le chapitre suivant, nous expliquerons en détail les étapes à franchir afin d’amener un cheval à accepter un cavalier. Cela est souvent vu comme l’essence-même du débourrage (que j’appellerai, par la suite, travail d’acceptation) et le moment le plus difficile tant pour l’humain que pour le cheval, mais si tout le travail décrit dans les chapitres précédents a été mis en place correctement et dans le respect de tous, cette étape devrait bien se dérouler.

Enfin, nous clôturerons le dossier par l’explication de l’apprentissage des aides à cheval (mains, jambes, intention, poids du corps…). Nous expliquerons comment apprendre à son cheval à s’arrêter, avancer, tourner, tout cela le plus légèrement possible.

 

La clé du travail d’acceptation est de comprendre que, ce qui se joue ici, est la mise en place d’un langage commun, ni tout à fait humain, ni tout à fait cheval. L’acceptation est bilatérale : tant l’Homme que le cheval auront des choses à accepter et à apprendre. Ouvrir la porte à un tel dialogue est une merveilleuse aventure qui commence et de laquelle on tire énormément d’apprentissages…si on est prêt à se laisser entraîner.

 

[1]http://www.equi-libre.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=159&Itemid=269&lang=fr#debourrage

Parcours du dossier<< Quand et comment débuter le processus d’acceptation ? Partie 1 : considérations généralesDébourrage et développement physique du cheval >>

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});