Pourquoi le sans mors ?

Pourquoi le sans mors ?

Le travail est le même, ça me prend peut être un peu plus de temps sans mors (mais j’ai le temps puis on dit bien que qui veut gagner du temps doit savoir en perdre!) … Et surtout ça me permet aussi d’apprendre et de bien comprendre ce que je fais… En fait, c’est pour moi également une façon de pouvoir avancer toute seule en restant dans le “juste”, en m’appliquant à bien utiliser mon corps plutôt que de chercher à travailler sur l’attitude du devant. Il est bien plus facile de tricher avec un mors que sans…

Le Side pull

Le Side pull

Le side-pull est donc l’outil privilégié des débutants : il est le plus doux et a un pouvoir coercitif moindre que les autres ennasures*. Il est également adapté aux cavaliers ayant des attentes plus élevées et pratiquant des activités qui nécessitent un contact régulier (dressage, obstacle, etc.). Finalement, il permets les mêmes actions de mains qu’en mors, facilitant la transition pour un cavalier non initié.

Hommage à Michel Henriquet

Hommage à Michel Henriquet

Il avait raison : tout travail commence par la perfection des choses simples…

Cet homme nous faisait passer de l’équitation de centre équestre vers l’équitation de légèreté. Le contact avec la bouche par le simple poids du cuir, le pré-positionnement des aides avant l’exécution du mouvement, les aides délicates qui cèdent aussitôt, etc.

La cession de mâchoire de Baucher sans mors

La cession de mâchoire de Baucher sans mors

Cet article vise à offrir une alternative au mors pour les cessions de mâchoire, il n’est pas du tout question de faire le procès de ce dernier. Ces exercices sont à faire avant de monter et dans le respect des règles de sécurité. Il est possible de les refaire au cours d’une reprise si votre cheval montre des signes de crispation.

L’école de la légèreté et la décontraction du cheval – 1/2

L’école de la légèreté et la décontraction du cheval – 1/2

L’équitation de légèreté met en avant la décontraction du cheval, des mains qui agissent sur la commissure des lèvres (donc vers le haut) et des descentes de jambes et de mains régulières. Les grands maîtres du passé comme Xenophon, Pluvinel, la Guérinière et bien d’autres pratiquaient cette équitation considérée comme la plus belle du monde. Aujourd’hui, même si l’équitation moderne prétend s’appuyer sur les héritages du passé, nous sommes bien loin de l’art équestre décrit par les manuels de Dressage originels de l’équitation de tradition française.

Equitation sans mors : un peu d’histoire

Equitation sans mors : un peu d’histoire

Il est assez difficile de savoir qui, du mors ou du sans-mors, est apparu le premier. La domestication du cheval était centrée sur le besoin de viande et de lait, avant sur son utilisation comme cheval de selle. Il est probable que les cavaliers aient essayé de monter en “cordeo” en premier, puis avec des rênes accrochées à un semblant de licol.

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});