Les yeux et oreilles sont des indicateurs visuels de l’attention chez le cheval domestique

Les yeux et oreilles sont des indicateurs visuels de l’attention chez le cheval domestique

Les chevaux sont sensibles à l’état d’attention d’un congénère, et sont donc capables de reconnaître leur capacité à sentir l’attention d’un prédateur sur eux ayant déjà été démontrée. Dans l’étude, les chevaux ont été capables de prendre des décisions alimentaires selon l’attention, ou non, du stimuli : les informations transmises par les yeux ainsi que les oreilles sont capitales dans la compréhension de leur environnement.

Le transfert des informations émotionelles chez le cheval

Le transfert des informations émotionelles chez le cheval

Cette représentation audiomotrice est particulièrement étudié chez l’Homme : lorsque nous adoptons des postures émotionnelles/expressions faciales, nous avons tendance à ressentir l’émotion associée. Cette cohérence d’état émotionnelle, ainsi que sa transmission/contagion, est un autre mécanisme crucial pour la compréhension des émotions/état intérieurs d’autres humains, et permet la mise en place de comportements sociaux complexes tels que l’empathie et l’altruisme.

Le gentil petit chêne et les grands méchants tanins

Le gentil petit chêne et les grands méchants tanins

L’un des marronniers (si j’ose dire) de cet automne chez les équitants était la toxicité des glands de chêne : on trouve des articles un peu partout qui en parlent, des blogs divers aux sites spécialisés en passant par le site des Haras Nationaux, sans toujours donner un aperçu général de la question.

Retour sur les notions de base

Retour sur les notions de base

Il est intéressant de soulever que le visuel serait plus développé chez les espèces terrestres/de plaine et diurnes (telles que l’humain et le cheval) que pour les espèces arboréales (la transmission étant plus efficace dans un environnement « ouvert »). De même, l’harmonie sociale nécessaire pour vivre en groupe entrainerait une plus grande complexité des expressions faciales.

Equus Caballus : réponses pertinentes à des expressions faciales d’émotion chez l’Humain

Equus Caballus : réponses pertinentes à des expressions faciales d’émotion chez l’Humain

Cette étude apporte la première preuve des capacités équines à discriminer spontanément, physiologiquement et comportementalement, les expressions faciales humaines (positives – joie, ou négatives – colère). Elle pourra être poursuivie par la suite, notamment en insistant sur les effets particuliers de l’identité, de la familiarité, de l’âge ou du genre sur les capacités du cheval à discriminer les expressions émotionnelles.

Communication sociale chez le cheval : production et perception des expressions faciales

Communication sociale chez le cheval : production et perception des expressions faciales

Les chevaux sont des sujets de recherche idéaux pour ces questions : ils tissent des relations sociales précieuses et démontrer des compétences sociocognitives avancées, tout en étant génétiquement éloignés des primates (et donc en s’exprimant différemment). Le sujet de cette étude est de démontrer, via une méthode de code/statistique des mouvements faciaux (EquiFACS), que les chevaux ont une importante capacité de production des expressions faciales.

13456719
Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});