Suite des recommandations de l’ISES concernant l’entrainement du cheval
Cet article est la partie 3 de 3 du dossier Comité ISES et aboutissements

Vous êtes sur le point de maîtriser les cinq derniers principes fondamentaux de l’entrainement du cheval selon l’ISES (International Society for Equitation Science). Lisez attentivement la suite et vous deviendrez vite un parfait femme (homme) de cheval : 

Mobilisation des hanches

Principe 6 : Apprenez-lui une réponse par signal

Chaque ordre que vous demandez doit correspondre à une réponse unique de la part de votre cheval. 

Exemple : vous avez instauré les ordres suivants :

  • Une action de rênes tendues pour demander un arrêt
  • Des jambes serrées pour demander une mise en avant du cheval

Dans le cas où vous souhaitez arrêter votre cheval, faites une action de rênes tendues. Ne serrez pas vos jambes, sinon votre cheval recevra deux signaux contradictoires. Il ne saura plus quoi faire, et une situation dangereuse ou inattendue peut s’installer …

Conclusion : Le cheval ne peut pas distinguer les signaux s’ils sont utilisés pour une multitude de réponses.

Principe 7 : Instaurer des habitudes

Lorsque vous enseignez de nouveaux comportements, il faut que vous utilisiez les mêmes signaux (même position de votre corps, même attitude envers votre cheval) et qu’ils soient instaurés dans le même environnement (même matériel, même lieu, même personne). Cela limitera le stress puisque un environnement constant rassure le cheval.

Exemple : 

Vous travaillez le marcher sur une bâche en plastique. Dans la phase d’apprentissage, veillez à utiliser la même bâche, dans le même lieu. Veillez aussi à adopter la même posture aux côtés de votre cheval (calme, tenu en licol sur sa gauche, etc.). Utilisez les mêmes codes d’encouragement, de félicitations, etc. 

Conclusion : Soyez constant dans vos demandes !

Reculer

Principe 8 : Rechercher la persistance des réponses

Utilisez vos signaux à bon escient sinon votre cheval risque de cesser d’y répondre.

Exemple : 

Votre cheval ne maintient pas un bon trot de travail. Vous utilisez donc sans cesse votre action de jambes serrées. Mauvaise habitude ! Cessez d’appliquer cette action de jambes car votre cheval ne l’associe plus à une demande de mise en avant. Serrer vos jambes seulement quand vous sentez que votre cheval ralentit. 

Conclusion : Persistance de signaux = manque d’autonomie de votre cheval

Principe 9 : Eviter et dissocier les réactions de fuite

Les réactions de fuite, résistantes à l’extinction de l’espèce, peuvent réapparaitre spontanément, entrainant un stress aigu et chronique. Evitez tout entrainement déclenchant une fuite de votre cheval.

Un cheval qui présente régulièrement des mouvements de fuite est généralement un cheval stressé. Les conséquences sont nombreuses : déficit de mémoire, déficit de concentration, problèmes digestifs, stéréotypies, etc.

Toujours garder en tête: avoir un cheval calme est primordial !

Principe 10 : Travailler lorsque votre cheval est calme

Travaillez votre cheval dans des conditions de calme, tant de sa part que de votre part.

Même si le travail amène un certain niveau d’attention, et parfois de tensions musculaires, il est essentiel de ne jamais dépasser le seuil de nervosité au risque de compromettre l’apprentissage de votre cheval.

 

Dix principes et beaucoup de détails à retenir. Pour les remémorer rapidement, vous pouvez afficher ce poster récapitulatif dans vos écuries.  Bon apprentissage avec vos chevaux !

Parcours du dossier<< Les 10 principes fondamentaux régissant l’entrainement du cheval

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*


Sur l’agenda
  • Rien pour le moment.
Restez informé !
Alter Equus sur Facebook
});