Le gentil petit chêne et les grands méchants tanins

Le gentil petit chêne et les grands méchants tanins

L’un des marronniers (si j’ose dire) de cet automne chez les équitants était la toxicité des glands de chêne : on trouve des articles un peu partout qui en parlent, des blogs divers aux sites spécialisés en passant par le site des Haras Nationaux, sans toujours donner un aperçu général de la question.

Gestion de l’herbe pour un cheval au pré : partie 1

Gestion de l’herbe pour un cheval au pré : partie 1

Afin de garder un terrain productif, il est important de mettre en place de nombreuses parcelles dans lesquelles les chevaux ne devraient pas rester plus de dix à vingt jours. Avec un tel roulement, l’impact sur la flore est réduit car l’herbe n’est jamais rase et la terre a l’occasion de “respirer” car elle est peu tassée.

De plus, il est important d’éviter les chevaux de pâturer sur de l’herbe trop courte car ils ont tendance à couper le bulbe des pousses. Le surpâturage engendre également la prolifération de plantes comme les rumex et les chardons.

Les chevaux et le froid

Les chevaux et le froid

Le réflexe premier d’un humain sera donc de couvrir son cheval pour lui éviter d’avoir froid, en le voyant trembler. En effet, le métabolisme de l’homme est tel qu’il a besoin de se réchauffer par un autre moyen, comme lfroid2es vêtements, et les couvertures. Mais couvrir son cheval revient à appliquer un besoin humain à un animal ayant un métabolisme parfaitement adapté à la vie en extérieur, et donc totalement différent du nôtre.

Environnement naturel du cheval

Environnement naturel du cheval

Pour commencer, le cheval est un animal nomade qui, à l’état sauvage, parcourt de 15 à 20 kilomètres par jour en quête de nourriture et d’eau. En effet, son système digestif est constitué de telle sorte qu’il doit continuellement être alimenté pour répondre à ses besoins énergétiques. Le cheval passe de ce fait 70% de son temps à manger. (Voir notre dossier sur l’alimentation).

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});