Le gentil petit chêne et les grands méchants tanins

Le gentil petit chêne et les grands méchants tanins

L’un des marronniers (si j’ose dire) de cet automne chez les équitants était la toxicité des glands de chêne : on trouve des articles un peu partout qui en parlent, des blogs divers aux sites spécialisés en passant par le site des Haras Nationaux, sans toujours donner un aperçu général de la question.

Vermifuger : qui, quand, comment ?

Vermifuger : qui, quand, comment ?

Aujourd’hui, la gestion des parasites intestinaux repose presque exclusivement sur l’utilisation des antiparasitaires (anthelminthiques) de synthèse. Or l’utilisation de ces médicaments nécessite de nombreuses précautions. C’est pourquoi les produits naturels, visant à réguler le parasitisme intestinal, apparaissent séduisants.
Mais sont-ils efficaces ? Et quel est réellement le problème de l’utilisation des anthelminthiques de synthèse ?

Présentation : le shiatsu équin

Présentation : le shiatsu équin

Le shiatsu est un habile mélange entre les théories de la médecine traditionnelle chinoise et une technique de massage japonaise. Travailler en shiatsu consiste à rééquilibrer le corps et l’esprit dans leur globalité en exécutant des pressions (avec les mains), des étirements et des mobilisations de tout le corps pour améliorer la circulation de l’énergie, via les méridiens.

Le Harper classique ou australien

Le Harper classique ou australien

A noter : Après discussions avec quelques vétérinaires, la plante peut être absorbée et ne pas agir de suite, et rester latente, il se peut qu’elle n’agisse jamais. On pense toujours qu’en enlevant la cause (donc la plante) le corps va finir par se débarrasser de la toxine, et bien pas tout le temps. La toxine qui met en générale quelques mois à être évacuée peut rester des années et (donc faire penser à un double classique). Et enfin un classique peut être bilatéral et un australien unilatéral mais là ce ne sont pas des cas généraux.

12
});