On a testé pour vous : une “seance flash” chez VisionPure

L’intervenante

eva

Eva et Markash

Eva est une experte reconnue dans le domaine de l’organisation d’entreprise, elle est aussi la fondatrice de visionpure, centre de référence pour le développement personnel guidé par le cheval en France. Elle a crée Visionpure après sa formation auprès de Linda Kohanov (Eponaquest®) en 2008. Depuis, elle aide les personnes et les chevaux à retrouver le bonheur, la confiance en soi et en les autres, ce qui résulte dans la libération du potentiel individuel de chacun. Eva s’est également investie avec succès dans le développement de l’approche Eponaquest® en France et en Allemagne, elle obtient le statut d’ instructrice avancée en 2011. Après de nombreuses heures de formation continue, elle crée sa propre formation pour enseigner son savoir aux personnes souhaitant combiner leur passion pour le cheval et les humains. En 2014 elle s’embarque vers de nouveaux horizons en démarrant une formation de Life Coach de Martha Beck – également une première en France.

Elle apporte son expérience étendue comme organisatrice dans des grands groupes internationaux. Eva a grandi dans une ferme en Suisse et parle le français, l’anglais et l’allemand couramment. Amoureuse des chevaux depuis son enfance, elle dit « j’avais cette envie de passer ma vie avec ces créatures magnifiques et avec le développement personnel guidé par le cheval, j’ai enfin trouvé un moyen de le faire ».

La structure

Spirit

Spirit

Depuis 2008 visionpure vous accueille dans son parc privé, réservé aux activités du développement personnel guidé par le cheval. Instructeurs et praticiens formés et certifiés, chevaux et espaces de travail sont réunis à Artimont dans l’environnement exceptionnel du Parc Naturel du Vexin, à 45 minutes de Paris.

Implanté dans un domaine de plus de 2 hectares, le centre dispose de toutes les structures nécessaires à l’organisation de ses activités :

  • Plusieurs troupeaux de chevaux dédiés au travail du développement personnel guidé par le cheval 
  • Une carrière fermée avec plusieurs espaces de travail, espace couvert
  • Un manège couvert
  • Trois ronds de longe
  • Deux salles de réunion pour 8 à 15 personnes
  • Une salle d’accueil
  • Une salle de restauration pour les pauses café et déjeuners
  • Espaces sanitaires 

Mes attentes

 Dans la carrière, les poulains de la structure profitent du soleil et se reposent.

Dans la carrière, les poulains de la structure profitent du soleil et se reposent.

J’ai eu la chance de gagner une séance “flash” avec Eva lors du concours de Noël : rendez-vous est donc pris pour le 22 mars, après-midi. Amélie, la responsable communication de la structure, viens me chercher à la gare de Maison Lafitte. Après une trentaine de minutes de voiture, nous arrivons chez Eva et Eric. Les chevaux vivent chez eux, et nous sommes accueillies par Markash, 30 ans, le doyen du troupeau. L’endroit dégage une sérénité incroyable. Dans la carrière, les poulains de la structure profitent du soleil et se reposent.

Après un échange avec Eva dans un de ses chalets, je développe mes attentes par rapport à cette séance: j’ai différentes problématiques avec mon jeune poulain, et j’aimerais pouvoir travailler à ce niveau:

  • affirmation de soi
  • poser ses limites
  • apprendre à proposer et négocier

J’ai déjà eu la chance de découvrir l’approche EponaQuest lors d’un stage avec Christophe Dreyer, approche qui permet de se reconnecter avec son “être authentique”, ses émotions. Après avoir défini mes attentes avec Eva, nous rejoignons donc les chevaux.

Le déroulement

Cheyenne

Cheyenne

Markash, le doyen, nous rejoint lorsque nous sortons du chalet. Premier exercice : effectuer un “crescendo” pour poser ses limites. En effet, lorsque le cheval nous rejoint, il est à nous de définir les limites que nous souhaitons. Et réciproquement: lorsque nous abordons un cheval, nous devons respecter les limites qu’il souhaite. Eva me montrer avec le stick comment monter progressivement son énergie, puis je pratique : je reste à côté de Markash, tout en demandant à Eva de “respecter mes limites” (problématique que je rencontre lorsque je vais m’occuper de mon autre cheval au pré). Un peu difficile de s’affirmer… Mais je comprends.

Deuxième exercice, avec Cheyenne, petite pouliche de 2 ans: mise en pratique de l’exercice avec Markash. Je rentre avec Eva dans la carrière, j’essaye de ressentir ses “bulles” pour rentrer poliment, en respectant ses limites. Cheyenne est sensible, ce qui me permet de mieux l’appréhender. Lorsqu’elle vient au contact (une gentille pot-de-colle!), je lui demande de se tenir à la distance du stick de moi. Eva fait “le poulain”, et teste mes limites au fur et à mesure. Il m’a fallu parfois me contorsionner.. 🙂

L'équipe de travail!

L’équipe de travail!

Exercice suivant: retravailler sur mon ressenti des “bulles” avec Shaman, qui est assez sensible sur le respect de son espace. Petit bonus, avec Cheyenne qui venait demander de la compagnie en même temps. Même exercice, mais ressenti différent : je ressens plus de force dans Shaman, de volonté.  Eva me propose donc de travailler uniquement Shaman après un petit bilan. Mon mental est fort présent lors de la séance, mais j’essaye de me reconnecter à mon corps et mon être authentique. Je ressens de la part de Shaman une phrase, “si tu n’essayes pas, tu ne pourras pas y arriver”. Eva me propose l’exercice suivant: rentrer, approcher Shaman, lui mettre le licol et faire quelques pas. 

Je rentre donc seule dans la carrière, en respirant, remerciant à chaque pas, à chaque “bulle” que Shaman me permet de franchir. Il s’approche même de moi sur la fin. J’essaye de lui envoyer du vert, de l’énergie positive. Puis mon mental revient et part en avant, s’échappe de la carrière: réaction immédiate, Shaman se détourne et me montre les fesses. “Si tu n’es pas là complètement, cela ne sert à rien”. Bon. Deuxième essai, même réaction. Je décide donc de contourner plutôt que de l’approcher directement: Shaman ne bouge pas, et me laisse poser la longe sur son encolure. Je lui demande d’avancer, sans réaction de sa part: Eva me fait remarquer que je suis positionnée de telle façon que je lui coupe le chemin. Je me retourne, respire et lui proposer de venir au centre de la carrière. Il l’accepte. Puis je lui pose le licol, en ressentant la force de ce cheval et la nécessité de lui porter un grand respect. Je lui propose de me suivre au pas, et je retrouve les sensations que j’adore avec mon poulain, celles qui ont lieu lorsque je fais du pas compté avec lui. Le bonheur d’être juste dans le moment présent, en communion.. Une très belle fin de séance, sans mental, sans projection.. Juste dans la plénitude du moment présent.

Conclusion

Retour au pré après la séance

Retour au pré après la séance

 Après une heure de séance avec Eva et ses compagnons, je sens mon évolution physique et mentale: je suis apaisée, je respire mieux, mon ventre est dénoué. Alors que j’appréhende souvent le travail avec des inconnus, Eva a su me proposer un chemin et m’encadrer sans jugement, en douceur. Les chevaux ont été particulièrement juste, en appuyant là où je devais travailler.

Je pense avoir de belles clés pour mon poulain, clés que j’essayerai la semaine prochaine. Merci encore à cette belle équipe, ainsi qu’à Amélie. Et peut-être à juin! 

Témoignage de Fanny Jehaes

Dans le monde du développement personnel assisté par le cheval, rares sont les praticiens capables d’allier intuition et structure. Eva jongle à merveille avec ces deux qualités, et travailler sur soi à ses côtés a cet aspect sécurisant qui permet de repousser ses propres limites sans se sentir en danger. Guidée en douceur à puiser dans les ressources qu’il y a en chacun de nous, j’ai appris à dialoguer avec mon corps et mes émotions. Ses adorables chevaux m’ont touchée chacun à leur façon, toujours avec justesse. « Quel est le message ? »… du cheval, de mon corps, de mon cœur… pour m’emmener pas à pas vers mon être authentique et vivre en cohérence avec moi-même.

Je ne peux que remercier Eva de m’avoir accompagnée avec tant de délicatesse dans ma vulnérabilité et ma zone de croissance. Les chevaux, ces êtres fascinants qui nous soutiennent malgré tout ce qu’on leur impose, m’ont quant à eux montré une fois de plus que leur présence est une aide ô combien précieuse à notre évolution.

Informations pratiques

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*

Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});