Sevrage, partie 3 : Etudes vétérinaires
Cet article est la partie 7 de 8 du dossier Le sevrage

Peu importe la méthode de sevrage, celle-ci aura forcément un impact sur le poulain qui verra son comportement changer.

Pour autant, les études vétérinaires sur le sujet mettent en évidence plusieurs points :

 

Vanessa2il est préférable de sevrer un poulain en groupe avec d’autres jeunes (le poulain vocalisera moins, notamment durant les premières semaines, et sera moins agité) ; cet effet bénéfique est accentué si le jeune connait déjà ses compagnons de pré.

Il est essentiel de laisser le groupe de poulains à l’extérieur et non en box, à cause du risque d’agressivité lié à la séparation ; le pré sera idéalement déjà connu par les jeunes, qui resteront dans ce cas dans un lieu rassurant. Il est très important de les surveiller régulièrement afin de prévenir toute blessure. Les laisser par la suite au pré réduit le risque de comportements anormaux.

Être en extérieur réduit également les risques de stéréotypies (orales et surtout locomotrices) et permet aux poulains de vaquer à leurs occupations habituelles (alimentation, contacts sociaux, etc.). Il est fortement conseillé d’introduire des adultes d’âges variés afin de permettre aux poulains d’apprendre la vie en troupeau et les comportements sociaux adaptés. La majorité des stéréotypies débutent un mois après le sevrage.

 

Daim2

Au niveau temporel, le sevrage brutal est préférable, dans la mesure où toutes les étapes du sevrage progressif sont très stressantes pour le poulain, qui aura d’ailleurs des taux de cortisol salivaire (hormone du stress) supérieurs aux poulains étant sevrés brutalement. Pour autant, le fait de pouvoir avoir encore des contacts avec sa mère, derrière une barrière par exemple, pendant quelques jours, réduit le stress de la séparation définitive.

La séparation des mères le jour-même est plus stressant que si les mères sont retirées du pré au fur et à mesure (moins de problèmes de stress).

 

Nous étudierons donc le prochain article l’impact du sevrage sur les manipulations du jeune.

Parcours du dossier<< Sevrage, partie 4 : manipulationsSevrage, partie 5 : conclusions >>

1 commentaire

  1. Audrey Auteur octobre 18, 2014 (3:36 )

    Je suis positivement étonné par cet article! 🙂 Bien joué pour le travail de recherche 🙂

    Répondre à Audrey

Commenter

*Informations requises Merci de donner les informations requises

*

*


Restez informé des dernières parutions !
Inscrivez votre adresse mail ici et recevez une notification lors des nouvelles parutions.


 

Vérifiez votre courrier ET la boite "courrier indésirable", et cliquez sur le lien de validation pour confirmer votre abonnement !
Sur l’agenda
La page Facebook
});